Le Verdon

Au Sud de la Haute Provence, le Verdon est un mythe ! Un nom qui enchante, synonyme d’étendue turquoise, de voiles colorées, de gorges impressionnantes et de parfums de Provence.

Tout d’abord, le paysage du Verdon a été forgé il y a cinq millions d’années sous l’action d’une rivière turbulente déterminée à se frayer un chemin à travers les plateaux arides de Haute-Provence. Délimitation naturelle entre les Alpes de Haute-Provence et le Var, le Verdon est désormais mondialement connu pour ses grandes gorges. Paysage au relief tourmenté, unique en Europe, le Verdon a creusé son lit sur près de 170 km.

En outre, le Verdon alimente Le lac de Sainte Croix : immense retenue d’eau turquoise de 2200 hectares qui s’étire comme une large nappe blue. Le barrage hydroélectrique fut achevé en 1974. Depuis, les activités nautiques s’y déroulent toute l’année au milieu d’un paysage de toute beauté. Elles se sont développées à côtés d’activités ancestrales, typiques de ce territoire, telle la faïence de Moustiers.

Montagne à l’envers, le grand canyon du Verdon a longtemps effrayé les habitants par sa taille démesurée. Auparavant, seuls d’intrépides cueilleurs de buis osaient s’encorder pour s’aventurer dans les profondeurs vertes des gorges. Mais aujourd’hui, se sont les grimpeurs des quatre coins du monde qui empruntent ces voies. Tout en bas, les marcheurs sillonnent le long des voies ouvertes en 1905 par Isidore Blanc et Edouard-Alfred Martel. De l’autre côté, à 700 m au dessus de la rivière, se trouvent les 7 villages des gorges, véritables gardiens de ce monument titanesque classé. Leurs murs renferment encore des secrets que seuls dévoilent leur différents musées. Par ailleurs, les guides-accompagnateurs, vous feront faire d’étonnantes rencontres avec la faune et la flore mais aussi avec le patrimoine.

Par ailleurs, la région du Verdon englobe Le plateau de Valensole : immense mer de galets de plusieurs centaines de mètres d’épaisseur. L’agriculture dominante est celle du blé dur et du lavandin (hybride de deux types de lavande). Alors qu’arrive l’été, le paysage se teinte de bleu lavande et d’or. Et quand vient l’hiver, ce même paysage s’auréole de roux et gris. C’est un spectacle naturel saisissant qui tisse des couleurs entre elles comme s’enchainent les saisons. Aussi, ce tableau est renforcé par l’alignement géométrique des plantations, délimitées par les amandiers, qui dessinent une sorte de jardin à la française. Fruit du travail de l’homme, ce paysage qui s’étire à perte de vue est des plus beaux de Provence.

Ce paysage à la biodiversité si riche et fragile est protégé par le Parc Naturel Régional du Verdon

http://stecroixduverdon-tourisme.fr/

http://www.moustiers.eu/